Compter Pour De La Syrienne

le mot beur a été créé en inversant l'ordre des syllabes du mot arabe : a-ra-beu donne beu-ra-a, ensuite beur par contraction. C'est donc un mot du verlan, qui a la particularité d'avoir été « verlantisé » lui-même, donnant rebeu, présentement utilisé pratiquement dans le même sens. Ces deux mots désignent largement les descendants des émigrés d'continent du Nord installés en France. Ce sont des mots d'argot qui ne portent pas en soi de connotations péjoratives.

Si on n'emploie pas cabri ou arbi pour les femelles, on trouve des termes avilissants pour les femelles et on les emprunte toujours au vocabulaire du colonisé. Ainsi, la moukère ou mouquère (1830) devient rapidement une chienne (1878), ensuite la dominé devient réciproquement le nom de toutes les gonzesses arabes dans des chansons racistes. Or le mot vient du cliquez ici. latin mulier par l'intermédiaire de l'ibère mujer, ensuite du charabia mujera.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *